Groupe des technologies de l’apprentissage
Université de Moncton
Campus de Moncton
Pavillon Jeanne-de-Valois
7, rue Notre-Dame-Du-Sacré-Cœur
Moncton, NB
Canada E1A 3E9


Mireille Caissie
gta@umoncton.ca
1 (506) 858-4969


Début public des activités de développement du MOOC – RÉL

Soumis par Robert Gregoire | Soumis le 09-5-2013

Après de lents débuts en termes de définition de projet, établissement d’ententes et instauration d’un cadre de travail, la rentrée universitaire 2013 coincide avec le lancement de la phase publique et officielle des travaux de développement de ce qui promet d’être une grande première. Première pour l’Université de Moncton, première pour le Nouveau-Brunswick et, jusqu’à preuve du contraire, première canadienne francophone!

En effet, le Groupe des technologies de l’apprentissage est fier d’annoncer qu’il sera porteur d’un projet commandité par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour le développement d’un cours en ligne ouvert et massif – mieux connu sous sa désignation acronymique anglaise de « MOOC » – qui traitera des ressources éducatives libres (RÉL). L’OIF est venue frapper à la porte du Conseil national de recherches du Canada, plus précisément celle de Stephen Downes, chercheur et co-inventeur avec George Siemens des MOOC, pour lui demander de guider le projet. M. Downes a voulu s’allier au GTA pour réaliser ce projet et c’est ainsi qu’est né un partenariat qui est loin d’être nouveau, mais toujours aussi stimulant!

Annoncé préalablement dans un article profondément enfoui dans l’Hebdo-campus et découlant d’un atelier d’experts internationaux tenu à Moncton, en février 2013 (voir ici pour la photo qui semble manquer), ce projet pour apprivoiser les RÉL et se les approprier représente bien le centre d’intérêt de l’équipe IFADEM de l’OIF, en la personne de M. Papa-Youga DIENG. Car bien plus que les RÉL comme telles, ce projet vise à outiller la Francophonie internationale en vue d’éduquer ses gens et de les rendre compétitifs dans tous les domaines.

Merci d’avance à tous ceux qui répondront à notre appel en nous recommandant des noms d’experts et en nous faisant part de leurs trouvailles en matière de RÉL qui parlent des RÉL! Pour ceux qui aimeraient répondre confidentiellement, plutôt qu’en commentaire à ce billet, svp écrire à robert.gregoire.dieppe@gmail.com.

0 Commentaires

Une vie racontée au fil de ses lectures

Soumis par Robert Gregoire | Soumis le 09-24-2010

zenpedagogyJ’ai découvert Joss Winn à travers les articles tout à fait éclectiques qu’il publie sur deux blogues, l’un dévolu à son travail, qui consiste à étudier pour JISC comment les technologies peuvent supporter la recherche, l’enseignement et l’apprentissage, l’autre qui documente le projet JISCPress visant à utiliser la solution de blogue WordPress aux fins d’une plateforme de publication pour l’écriture, la dissémination, la discussion et la syndication des appels de soumission de JISC.

Le premier de ces deux blogues est un reflet tout à fait fidèle du type de personnalité requise pour un tel travail: on y découvre les intérêts multiples de l’auteur, sa remarquable aptitude d’adaptation et d’auto-découverte, et une production que je qualifierais de prolifique. J’étais à me rattraper, dans mon agrégateur RSS préféré (NetVibe), sur les 84 articles de ce blogue que je n’avais pas encore lus lorsque je suis tombé sur l’histoire de son parcours qui pourrait passer pour un curriculum vitae, mais sous la forme des livres qui ont marqué sa vie.

Je serais bien en peine d’ainsi raconter ma vie comme il y invite ses lecteurs, mais l’effet est saisissant: une trentaine d’années (tout au plus) et un portrait intime de l’auteur en tout juste six tableaux!

0 Commentaires

Planets – Un projet de préservation digitale

Soumis par Robert Gregoire | Soumis le 04-30-2010

Voici la première d’une série de quatre études de cas visant à montrer comment les librairies nationales et archives européennes utilisent les outils de préservation développés dans le projet Planets (Preservation and Long-term Access Through Networked Services).

La librairie nationale de l’Angleterre a obtenu quelques 2 M£ de JISC, en 2004, pour numériser une collection de journaux en demande par les chercheurs du monde entier. La collection numérique fait quelques 80 térabytes. La vidéo examine certains des défis résolus pour réaliser ce projet de préservation.

0 Commentaires